Équiper un sauna extérieur d’un poêle à bois nécessite la prise en compte de plusieurs facteurs. Il est important de se poser les bonnes questions avant de faire son choix. Nous allons vous préciser les différents critères à retenir pour ne pas vous tromper.

Idéalement un sauna extérieur est fabriqué à partir de bois massif dont l’épaisseur varie de 45 mm à 70 mm.  Le bois est un excellent isolant naturel. Il est aussi confortable dans la mesure ou il ne rayonne pas d’air froid. Ecologique et abondant il est depuis toujours la matériau de prédilection du sauna traditionnel

Il est toutefois possible de fabriquer un sauna en combinant le bois à des matériaux alternatifs comme la brique, des surfaces vitrées, des murs maçonnées.  Ce mariage doit se faire avec parcimonie en veillant à ce que les parois en bois restent majoritaires. Les matériaux ‘’froids’’ demandent une puissance de chauffe supérieure par rapport à une construction 100% bois. Ne pas en tenir compte peut aboutir à choisir un poêle pas assez puissant et donc un temps de chauffe trop long.

 

 

Sous-estimer la puissance du poêle à bois entraine aussi sa sollicitation intensive et réduit de ce fait sa durée de vie.  

Pour un sauna traditionnel entièrement fait de bois massif, on multiplie le volume de la cabine par 1,5. Ainsi une cabine de 10 m3 nécessite un poêle d’une puissance de 15 kW.

Pour chaque m2 de paroi qui n’est pas en bois, il faut ajouter 1,2 m3 au volume dans le calcul.

Ainsi, un sauna de 10 m3 avec une paroi en brique, béton ou verre de 2 x 2 m équivaut à une cabine en bois d’un volume de 14,8 m3 (4 m2 x 1,2=4,8 m3) . Il lui faut donc une poêle d’une puissance de 14,8 x 1,5 = 22,2 kW.

Un sauna de 10 m3 avec une porte en verre équivaut à une cabine en bois de 12 m3. Une puissance de 12 x 1,5 = 18 kW est nécessaire.

Si ces calculs ne sont pas suffisamment clairs ou si votre projet est plus complexe, n’hésitez pas à nous contacter. Nous pourrons vous conseiller pour que votre future sauna soit performant et source de bien-être.