Évacuation d'eau dans un sauna

Pour les auto-constructeurs ou plus généralement pour tous les futurs heureux possesseurs d’un sauna nous allons répondre ici à une question récurrente : Faut-il oui ou non un siphon de sol dans un sauna ?

Commençons par la réponse : Non

Et voici les explications : Un sauna est chauffé au moyen d’un poêle électrique ou à bois. La montée en température ne se fait pas contrairement à un hammam avec un apport de vapeur d’eau. Ce sont les résistances électriques ou le foyer du poêle qui communiquent la chaleur aux pierres de lave situées sur le dessus du poêle. L’air d’un sauna est donc sec. Qui dit sec, dit pas de génération d’humidité, de condensation ou d’eau.

On pourrait objecter qu’il est possible de jeter de l’eau sur les pierres. Effectivement, mais cette eau est quasi-instantanément vaporisée. S’il arrive qu’une partie coule sous le poêle c’est que l’on en a trop versée.

Cela vaut aussi pour les poêles à sauna avec génération de vapeur. Là encore, les fortes températures régnant dans le sauna provoquent une disparition rapide de cette humidité. De plus, les parois en bois en absorbent une partie

Et voila pourquoi il ne faut surtout pas mettre de siphon dans un sauna : Comme nous venons de l’exposer, l’utilisation du sauna ne génère pas d’eau. Dans ce cas, le siphon de sol se viderait totalement et l’absence d’eau provoquerait une remontée de mauvaises odeurs.

En conclusion, l’installation d’un sauna n’est techniquement pas contraignant : de l’espace et une arrivée électrique.