N’importe quoi ! C’est ce qui caractérise trop souvent les argumentaires de revendeurs de saunas infrarouges. En lui attribuant une multitude de vertus (soulagement des rhumatismes, perte de poids, équivalence avec la pratique d’un sport,  etc…) ils ne font que le discréditer.

Très en vogue actuellement le sauna infrarouge présente à bien y regarder une plage d’utilisation plus restreinte comparée au sauna traditionnel. Nous allons les analyser point par point.

Température: Dans un sauna infrarouge, elle est d’environ 55°C maximum. En version traditionnelle elle monte jusqu’à 100°C. Trop chaud ? Certainement mais si vous êtes l’heureux(se) propriétaire d’un tel sauna, vous êtes libre d’ajuster la température  au niveau qui vous convient. De 40 à 100°C. De quoi par conséquent de satisfaire tout le monde.

Humidité : le sauna infrarouge est sec. Il n’y a pas de production d’humidité possible. Dans le traditionnel, en jetant de l’eau  sur les pierres, le taux d’hygrométrie s’ajuste pour répondre aux goûts de chacun. De plus certains poêles traditionnels existent en version mixte c’est à dire avec un système de génération automatique de vapeur d’eau. Le réglage se l’ambiance se fait alors non plus uniquement sur la température mais sur un effet combiné avec l’humidité.

Emetteur infrarouge sauna

Bénéfice santé : Trop souvent présenté comme le remède à toute une série de maux, le sauna infrarouge n’est ni plus ni moins qu’un dispositif conçu pour le bien être. Il n’a aucune vertu curative. Tout comme son pendant traditionnel, il contribue à une bonne hygiène de vie. La sudation et l’augmentation du métabolisme sous l’effet de la chaleur permettent d’éliminer les toxines. Les deux systèmes aident au relâchement musculaire et facilitent la relaxation.

Consommation électrique : Elle est quasi-identique à volume de cabine équivalent.
Par exemple :
Sauna infrarouge de 2,00 m x 1,50 M : 4,3 kW soit 8,6 centimes d’Euros par heure
Sauna traditionnel de 2,00 m x 1,50 m : 6,0 kW soit 12 centimes par heure
L’énergie nécessaire à leur fonctionnement ne doit donc pas influer sur le choix.

Nous ne prenons pas position sur l’une ou l’autre version du sauna. Au delà des faits exposés ci-dessus, il est conseillé d’essayer les deux variantes. Le ressenti est quelque chose de très personnel et souvent difficilement explicable. D’une manière générale, rares sont ceux qui apprécient à la fois le sauna traditionnel et le sauna infrarouge.