Solarium et dépression saisonnière


En automne et surtout en hiver nombreux sont ceux souffrant de ‘’dépression saisonnière’’. Due en partie à une baisse de la luminosité naturelle, elle peut s’avérer particulièrement handicapante dans la vie quotidienne professionnelle ou privée.  Bien connue en Scandinavie cette dépression saisonnière est de plus en plus considérée comme un état maladif nécessitant un traitement. C’est dans les pays du nord que les premiers traitements pour la soigner sont apparus il y a plusieurs dizaines d’années.
La corrélation entre la baisse de luminosité naturelle et la dépression a été établie sur la base d’expériences consistant à exposer à une lumière intense les personnes touchées, et ce tous les jours. Au fil des séances, les sujets ont senti une amélioration significative de leur moral.

Le solarium bien que non reconnu comme traitement de la dépression saisonnière est pourtant largement utilisé comme tel en Scandinavie. Les centres de bronzage ne désemplissent pas durant toute la période hivernale qui dure plus de 6 mois. Le solarium permet non seulement dans ce cas de maintenir un hâle mais surtout apporte de la lumière impactant le moral.

Solarium

L’horloge biologique interne étant dépendante de l’apport en lumière, le déphasage hivernal est également soigné par des séances de luminothérapie, sans apport d’UV. Contrairement au solarium ce traitement n’a pas d’effet sur la peau et permet de corriger certains troubles provoqués par une horloge interne en sommeil.

Une précision importante s’impose : un solarium n’est pas un appareil médical et son utilisation contre la dépression saisonnière n’est pas scientifiquement prouvée.  Il s’agit de simples constations faites par certains utilisateurs de cabine UV.

Achat de solarium pour particulier et professionnel



Guides achatPolitique juste prixLivraison transporteur
Deamande information
FacebookTwitter    Google+

Modes paiement