Quel sauna pour un particulier ?

Le panel des conceptions de saunas

Il existe une grande variété de types de saunas. Pour le profane, il est difficile de faire son choix. Sauna traditionnel, sauna Finlandais ? sauna lambris isolé, sauna massif, sauna infrarouge, sauna sec, sauna humide, bref c’est souvent la confusion. Nous allons donc vous expliquer les différences.

Le sauna traditionnel est une construction en bois chauffée par un poêle électrique (ou à bois pour les versions extérieures). Il est originaire de Scandinavie et de Russie. C’est pourquoi on l’appelle aussi sauna Finlandais ou sauna nordique.

La structure c’est-à-dire ses parois peuvent être de deux types:

  • En lambris intérieur + lambris extérieur avec au milieu un isolant (en général de la laine minérale). Afin de protéger l’isolant de l’humidité, un pare-vapeur est indispensable derrière le lambris intérieur. Le pare vapeur est une feuille d’aluminium.
  • En bois massif : Le sauna est composé de madriers massifs de bois. C’est l'épaisseur même de ces madriers qui assure l’isolation thermique.

sauna 

Lequel des deux est le meilleur ? Le sauna en lambris avec isolation est légèrement plus performant. Il aura moins de déperditions thermiques.

Mais pour un usage occasionnel à titre privé la différence ne sera pas perceptible. Ce qui fera la différence c’est essentiellement l’aspect de la cabine. Le design étant différent, le choix se fera sur des critères esthétiques. Précisons qu’il n’y a aucune différence de ressenti dans l’un ou l’autre sauna. Ce sont tous deux de véritables saunas traditionnels.

Une utilisation variée du sauna

Sauna sec ou humide ? Les deux, tous dépend de la manière dont on l’utilise. Le poêle électrique garni de ses pierres dégage une chaleur sèche. Lorsqu’on arrose les pierres d’eau, il s’en dégage instantanément de la vapeur. On obtient donc une chaleur humide. Il existe des poêles avec génération de vapeur automatique, mais le rite du sauna y perd un

Et le sauna infrarouge ? Ben…ce n’est pas vraiment un sauna, en tout cas pas aux yeux des Scandinaves. Son mode de chauffe est différent : il est équipé de panneaux rayonnants intégrés aux parois de la cabine. La chaleur n’excède pas les 55°C ce qui est très insuffisant pour transpirer abondamment. Contrairement à ce que l’on peut lire ici ou là, il n’a aucun effet curateur (pas d’effet sur les rhumatismes, pas d’effet sur les douleurs articulaire,….). Son atout aux yeux de certains est sa température d’utilisation plus douce, oui, mais rien n’empêche l’utilisation d’un sauna traditionnel à 50°C.

En résumé qu’il soit en lambris ou massif, avec un poêle électrique, le sauna traditionnel existe sous des aspects différents. Il peut s’utiliser de 50°C à plus de 100°C. Il est possible de faire varier son hygrométrie de 20% à plus de 80% en jetant plus ou moins d’eau sur les pierres.

Publié dans: Sauna, Versions