Ukrainiens et Russes, le sauna en commun

Le sauna commun à la culture Ukrainienne et Russe

En ces temps tourmentés ou l’inconcevable s’est produit dans notre Europe pacifiée, il est bon de rappeler ce qui rapproche les peuples. Au-delà de la folie guerrière et des ambitions expansionnistes d'un autre temps, nous souhaitons parler ici d’une coutume ancrée dans ces 2 pays frères que sont l’Ukraine et la Russie : le sauna. Plus précisément appelé Banya, il fait partie de la culture même de ces pays.

Tout en lui appelle à l’apaisement, au calme, à la sérénité. Historiquement le Bania est une construction en rondins ou en madriers de bois. Sa toiture est souvent végétalisée ce qui le rend encore plus charmant au milieu de la campagne.

Chauffé avec un poêle à bois, il dégage d'agréables parfums boisés et de senteurs naturelles. Rien n’y est artificiel, tout y est authentique. La coutume veut que l’on y utilise des rameaux de bouleau pour se flageller le corps. Rien d’étrange, les feuilles dégagent une huile essentielle adoucissant le peau. Le rituel s’accompagne de projection d’eau sur les pierres incandescentes . La vapeur produite lorsqu’elle entre en contact avec la peau est à la fois intense et enveloppante.

Le sauna vecteur de sérénité et d'apaisement

Le sauna n’est pas seulement générateur de bien-être, il aboli les différences et rapproche les personnes. Nu(e), dans un sauna, on y est sans armure, sans distinction sociale. Il incite à la sérénité et à la relativisation des ambitions personnelles au détriment des autres.

Le sauna n’est évidement qu’un infime aspect de cette culture commune à la Russie et à l’Ukraine. Mais on rêverait de voir des soldats de chaque camps fraterniser et se retrouver dans un banya pour célébrer la beauté de la vie et profiter de ce qu’elle nous apporte quotidiennement.

Publié dans: Sauna, Histoire, Généralités