Isolation sauna en polystyrène : Danger !

En tant qu’importateur de véritables saunas de Finlande, nous sommes régulièrement interrogés par des particuliers souhaitant fabriquer eux-mêmes leur cabine. Leurs questions portent généralement sur le modèle et la puissance du poêle préconisé. Celle ci est évidemment dépendante de l’isolation du sauna. Et là, à notre grand étonnement, de nombreux bricoleurs nous disent utiliser du polystyrène.

Ce matériau convient à l’isolation des murs d’une habitation. Il y est confiné derrière des plaques de plâtres jointées. Dans un sauna par contre, il en va tout autrement. Les lambris enserrant l’isolant ne sont pas hermétiques. Avec les fortes températures, ils se dilatent et laissent plus ou moins passer l’air.

Mais pourquoi faut-il éviter d’utiliser du polystyrène pour isoler sa cabine ? Le polystyrène contient du HBCD (hexabromocyclododécane), un retardateur de flamme. Il figure dans la liste des 20 polluants les plus nocifs pour l’environnement. Difficile à éliminer, cette molécule s’accumule dans l’organisme. Elle est un perturbateur endocrinien toxique pour les êtres vivants et tout particulièrement pour l’homme.

Il existe des produits alternatifs au polystyrène pour l'isolation : La laine minérale est certainement la plus répandue. Il est également possible de se tourner vers des isolant écologiques tel que les panneaux de particules de bois compressées, le liège expansé, le chanvre, le feutre,…. Attention toutefois : certains de ces isolants sont très sensibles à l’humidité. Il convient alors de bien les protéger de l’humidité dégagée par le poêle. Cela se fera à l’aide d’un pare vapeur.

Espérant vous avoir apporté une information utile nous vous invitons à consulter notre gamme de saunas à poêle électriques

Isolation sauna
Guides achatPolitique juste prixLivraison transporteur
Deamande information
FacebookTwitter    Google+

Modes paiement